Hombu Dojo

News

Mémoire de recherche -- Reflextion on Karate-Do Teaching

Par
Shihan ALILOUCHE Boualem

Shihan Hiroshi SHIRAI

10e Dan, Ancien chef instructeur JKA Italie

 

KWF Algeria, Sensei Hiroshi ShiraiShihan Hiroshi Shirai est né le 1 juillet 1937 au Japon à Sasebo préfecture de Nagasaki, très célèbre pour sa technique extrêmement puissante, il est considéré comme le gardien de la tradition du karaté, héritier de la lignée de Gichin Funakoshi et surtout son fils Yoshitaka Funakoshi ainsi que leurs valeureux élèves en l’occurrence Shihan's Masatoshi Nakayama, Hidetaki Nishiyama et Taiji Kase.

En 1956, il débuta la pratique du karaté dans l'adolescence comme beaucoup de jeunes gens de son âge, il voulait apprendre une méthode de self-défense. Son premier Sensei fut le grand Shihan Heditaka Nishiyama; Shihan Shirai fut rapidement sélectionné dans l'équipe des compétiteurs avec un entraînement trés dur de six jours sur sept. Sa fougue le propulsa rapidement au sommet, il décrocha son 1er dan en 1956 et sa 2e dan en 1958.

KWF Algeria, Shirai, Kase, Kanazawa et EnoedaEn 1959 un événement très important se produit et qui marqua à jamais le parcours de Shihan Shirai c’est la rencontre avec Shihan Taiji Kase qui était âgé à cette époque de 30 ans avec la puissance de caractère que l'on lui connait aujourd'hui ; c'est avec beaucoup de respect qu’aujourd’hui Shihan Shirai évoque ces 37 années de travail commun.

KWF Algeria, Shirai, Kase, Kanazawa et EnoedaEn 1960, Une fois diplômé de l’Université de Komazawa il fut sélectionné pour rejoindre le fameux programme de formation d'instructeur au Hombu Dojo de la JKA. Durant les trois années de formation intensive, il a étudié le karaté sur une base quotidienne sous la direction technique de Shihan’s Masatoshi Nakayama, Hideiki Nishiyama, Taiji Kase et Motokuni Sugiura. Les cours de Kumité étaient très très durs ont trouvé comme instructeurs stagiaires dans cette époque Shihan's Kanazawa, Shirai, Miyazaki, Asai, Mikami, Ochi, Takahashi, Kisaka, Ueki … etc. En 1963 il décrocha le grade de 5e Dan et le diplome d'instructeur JKA.

KWF Algeria, Shirai, Kase, Kanazawa et EnoedaRedoutable en compétitions, il se classa premier Kata et Kumite aux championnats du japon en 1962 devenant ainsi l'un de ceux qui reçoivent le titre de «Grand Champion» ; il gagna ses combats face à d'autres valeureux jeunes compétiteurs qui auront un parcours très réussi tel que Shihan's Kanazawa, Mikami, Tsuyama, Enoeda, Yaguchi, Asai, Miyazaki, Yamaguchi, Asai, Takahashi, Yamaguchi, Saito ... etc.

 KWF Algeria, Sensei Enoeda et Shirai KWF Algeria, Sensei Mikami et Shirai KWF Algeria, Sensei Enoeda et Shirai

KWF Algeria, Shirai, Kase, Kanazawa et EnoedaAprès avoir fait ses preuves au Japon, en 1965 il fut officiellement mandaté avec groupe composé de Shihan's Kanazawa, Enoeda et leur tete Shihan Kase par Zentaro Kosaka (président de la JKA et ministre japonais des Affaires Etrangères) comme ambassadeur du karaté JKA pour installer dans le monde les bases du karaté Shotokan ; en seulement un mois, ils donneront des démonstrations à travers le monde USA, Hawaï, Italie, Belgique, France, Angleterre, Allemagne, Pays-Bas ... etc. En 1966 il s'installa déffinitivement en Italie à Milan où il vit à ce jour.

KWF Algeria, Shirai, Kase, Kanazawa et EnoedaEn 1968, il fonda l'Union italienne de Karaté tout en décrochant une année plus tard (1969) son 6e dan JKA. En 1970, il assuma la résponsabilité de FESIKA (Federation Sport Italian Karate) en ettant membre technique et entraineur de l'équipe nationale Italienne qu’il a mena plusieurs fois aux finales des championnats du monde ; parmi ses valeureux élèves ont retrouvrait les fameux Shihan’s Contarelli, Zoja, Beronzo, Fugazza ... etc. En 1974, il décrocha le grade de 7e dan JKA devenant ainsi l'un des rares maitres de cette époque ayant ce grade de haut niveau. En 1978, Il fût le principal acteur de l'unification des deux fédérations italiennes de karaté FESIKA et FIK, un an plus tard il assuma Shotokan Institute Italia (ISI).

En 1986 il reçoit son 8e dan JKA ; dans la fin des années 80's il quitta la JKA et tout en étant directeur technique de l'ITKF il créea avec Shihan's Kase, Naito et Kawasoe la World Karate-Do Shotokan Academy (WKSA) destinée à l’enseignement des ceintures noires et des professionnels du Karate-Do Shotokan car son principal souci était de continuer à progresser dans un Karaté purement Budo loin de la politique. En 1999, le grade de 9e Dan ITKF lui a été attribué par Shihan Heditaka Nishiyama.

KWF Algeria, Sensei Hiroshi ShiraiLe 03 octobre 2011, et ce, après 45 ans de pratique et d'enseignement du Karaté Budo en Italie et aussi partout dans les quatre coins du monde, Shihan Hiroshi Shirai reçoit du Ministre des Affaires Etrangères du Japon son excellence Mr. Takeaki Matsumoto l'un des plus grands titre d'honneur décernés par le Ministère Japonais des Affaires Etrangères en mérite de sa précieuse contribution à la diffusion du karaté traditionnel ainsi que la culture et la spiritualité Japonaise ; le fut remis à Shihan Shirai des mains propres du Consul Général du Japon en Italie, son Excellence Dr Shigemi Jomori.

KWF Algeria, Sensei Hiroshi ShiraiLe 10 Décembre 2011 au courant des finales sde la 43e éditions de l'Internationale Shotokan Cup "Taikai Tzuito Kinen" organisée par de la Fédération Italienne de Karaté Traditionnelle et Disciplines Affinitaires (FIKTA) à la mémoire de Gichin Funakoshi, Yoshitaka Funakoshi, Masatoshi Nakayama, Taiji Kase et Hidetaka Nishiyama qui se sont déroulés en Italie, Shihan Hiroshi Shirai reçoit son diplôme de 10e Dan de la part de Mr. Gabriele Achilli Président de la FIKTA, devenant ainsi l'un des rares grands maitres de karaté ayant ce grade de très haut niveau.

Shihan Alilouche Boualem dit de son maitre : « J’ai eu l’immense honneur et le privilège d’avoir connu de très près Shihan Hiroshi Shirai et surtout d’avoir reçu son enseignent durent plusieurs années; c’était un homme très charismatique dégageant autour de lui une très forte aura imposant du respect tout en étant gentille, humble et accessible ; c’est grâce à Shihan Kase, Shirai, Enoeda Miyazaki et Naito que le Karaté Algérien s'est extrêmement développé entre les années 70's jusqu'aux années 90's, et ce, en prenant un chemin exclusivement Budo».